LE MOT DU DG

Le projet « la Route de l’Esclave » est le fruit de réflexion de hauts dignitaires africains, feu Nelson MANDELA et l’ex Président Nicéphore SOGLO du Bénin. Ils constataient tous deux que la gravité de la traite négrière nécessitait la mise en exécution d’un projet qui permettrait à l’humanité de s’en souvenir tout le temps afin que ce drame ne se reproduise plus jamais. L’ONU fut saisie du projet, le transmit à sa branche culturelle l’UNESCO. Cette institution saisit au bond, à juste raison ce projet que l’ONG Devoir de Mémoire tente d’implémenter. L’objectif principal assigné à « La Route de l’Esclave » étant bien entendu le dévoie du mémoire…

PRESENTATION DE L’ONG

PRÉAMBULE ET CONTEXTE : Les peuples du monde en général, et de la Côte d’Ivoire en particulier, ont été martyrisés pendant plusieurs siècles pour la seule raison de leur force de travail. Ils ont été soumis à l’esclavage et à la traite négrière, puis  à la colonisation, ensuite aux travaux  forcés et héroïques,  à la déportation, et enfin à la lutte pour la décolonisation et l’acquisition de l’indépendance. La traversée de leur vie de martyres a été marquée par de hauts faits historiques, des traces matérielles et immatérielles (témoins de cette page sombre de l’histoire de l’humanité), qu’il importe de s’organiser et de se battre pour les conserver dans la mémoire collective de l’humanité. Il s’agit d’un devoir de mémoire. Le devoir de mémoire impose que des actions soient menées, à travers différents projets que nous relevons ci-dessous, pour que l’humanité n’oublie pas les tragédies déshumanisantes qui ont eu cours pendant des siècles contre les peuples du continent Africain. Oublier ces tragédies c’est permettre que demain, par l’accroissement exponentiel des populations de certaines contrées du monde, ou par le développement vertigineux  de la science et des nouvelles technologies et leur appropriation par les populations d’autres contrées du monde, les mêmes tragédies ne se reproduisent aux dépens de races les plus faibles. C’est dans ce contexte que nous, personnes physiques et/ou opérateurs économiques de tout bord, et la Fédération Nationale de l’Industrie Hôtelière de Côte d’Ivoire, avons décidé de nous unir et créer une Organisation Non Gouvernementale (ONG) afin de mener des actions citoyennes pour la défense et la valorisation du « Devoir de Mémoire » en Côte d’Ivoire et dans tout autre pays. Le champ de prédilection des activités de « l’ONG Devoir de Mémoire » couvre des projets comme :
  1. « La Route de l’Esclave en Côte d’Ivoire » ;
  2. La Route des Déportés de l’ère coloniale en Côte d’Ivoire et à l’extérieur de la Côte d’Ivoire ;
  3. L’histoire et les demeures du père Fondateur de la République de Côte d’Ivoire, feu le Président Félix Houphouët BOIGNY ;
  4. la recherche des origines africaines des afrodescendants des Amériques, des Caraibes et de l’Europe.

Nos évènements passés

PROGRAMME

QUI SOMMES NOUS ? EQUIPE DIRIGEANTE ORGANIGRAMME MEMBRES D’HONNEUR CONTACT MENTIONS LEGALES ACTIVITES DE L’ONG DEVOIR DE MEMOIRE DE 2012...
Read More
PROGRAMME

Photos

Nous vous invitons à venir consulter notre banque d'images prise pendant les activités de l'ONG DEVOIR DE MEMOIRE.
Read More
Photos

Évènements de JUILLET 2021

Read More
Évènements de JUILLET 2021

contactEZ-NOUS

SIÈGE

Vous pouvez nous retrouver ici

Abidjan, Yopougon Assanvon

Appelez nous

Appelez nous maintenant

+225031167711

nos contacts

Ecrivez-nous à cette adresse ci

info@devoirdememoire.org

NOS PARTENAIRES